Bienvenue sur le site du Centre Anima, le centre historique des thérapies douces à Paris.

Ouvert 7/7 de 6h à 23h
Rechercher

Méthode Feldenkrais : une gym douce de prise de conscience par le mouvement

Méthode Feldenkrais : origines, bienfaits

Bien que bénéfique sur bien des plans, la méthode Feldenkrais reste une des formes de gym douce dont les effets apaisants se font le plus rapidement sentir.

Table des matières

La méthode Feldenkrais, une gym douce pour lier le corps à l’esprit

Difficile pour un profane de distinguer les différences précises entre par exemple la pratique du Yoga et celle de la méthode Feldenkrais.

Cette dernière vise également le développement harmonieux et parallèle du corps et de l’esprit, le tout en recourant à l’auto-éducation.

Les bénéfices de la méthode Feldenkrais impliquent moins de devoir maîtriser tous les exercices proposés par la méthode que de s’approprier ces enseignements pour pouvoir les mettre en pratique au quotidien.

C’est au Docteur Moshe Feldenkrais, né en 1904 en Ukraine, que l’on doit cette forme de gym douce. Scientifique reconnu, Moshe Feldenkrais fut aussi un docteur ouvert d’esprit, l’amenant notamment à rencontrer le fondateur du judo, Jigoro Kano.

Dès le début des années 1950, Moshe Feldenkrais développa cette méthode, dont l’objectif consiste bien à prendre conscience de chaque mouvement (corps) tant dans l’espace que dans l’environnement, et ce grâce aux sensations kinesthésiques (esprit).

La méthode Feldenkrais, un enseignement adapté aux exigences de chacun

Très répandue à travers le monde, notamment pour les sportifs, les danseurs et danseuses, ou encore pour les personnes du 3ème âge, cette méthode apparaît aujourd’hui accessible au plus grand nombre.

L’intégration fonctionnelle (IF) représente la première forme d’accès à cette méthode.
Durant ce cours individuel, le praticien va guider les mouvements demandés, afin que son élève redécouvre des mouvements oubliés.

Même s’il ne s’agit pas de manipulation thérapeutique à proprement parler, cette intégration fonctionnelle donne la possibilité au praticien d’accompagner son élève principalement par le toucher.

Devant le succès de son enseignement, Moshe Feldenkrais dut élargir la possibilité d’accès aux bienfaits de sa méthode.
Les leçons de prise de conscience par le mouvement (PCM) répondirent à cette nouvelle exigence, en s’adressant aux groupes et en permettant au praticien de faire progresser chacun des participants.
Le Feldenkrais est une gym douce basée sur l’auto-éducation

Durant ces séances collectives, le toucher et l’accompagnement individualisé sont remplacés par la voix du praticien.

Il va alors s’agir, de manière ludique, d’explorer une thématique bien précise et définie. Le plus souvent allongés, les élèves exécutent alors des mouvements inspirés du quotidien.

Guidé par les consignes orales du praticien, ils vont pouvoir jouer avec les amplitudes, le rythme même des mouvements ou encore son orientation.

L’objectif consiste bien à connaître sa propre organisation, tout en développant souplesse des articulations et coordination du mouvement.

L’aisance dans chacun de ces mouvements croît peu à peu, et au fil du temps, les élèves réussissent plus facilement les exercices proposés mais aussi (et surtout) se réapproprient cette liberté de mouvements dans toutes leurs tâches du quotidien.

Partager l’article
Table des matières
Vous voulez rejoindre une équipe de professeurs, de coachs et thérapeutes et la grande équipe du centre Anima ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles dans la même catégorie

Ne rien manquer des actus Anima