Bienvenue sur le site du Centre Anima, le centre historique des thérapies douces à Paris.

Ouvert 7/7 de 6h à 23h
Rechercher

Pourquoi pratiquer le yoga prénatal pendant sa grossesse ?

Pourquoi faire du yoga prénatal lorsqu'on est enceinte ?

Dans notre société moderne, la femme enceinte est assaillie de rendez-vous médicaux. Le suivi de grossesse est ponctué par de nombreuses consultations, le gynécologue, la sage-femme, la maternité. Tous ces professionnels sont unanimes quant à la place du yoga prénatal dans la prise en charge de la femme enceinte.

Bernadette de Gasquet, professeure de yoga et créatrice de la méthode, renforce la légitimité de son utilité car elle est aussi médecin. De plus en plus de femmes se tournent vers le yoga prénatal et l’intègrent dans leur parcours de grossesse. C’est une discipline que l’on peut pratiquer du début jusqu’à la fin. Le travail est simple et repose sur la physiologie de la femme enceinte.

Table des matières

1. Le yoga prénatal, une activité douce

On connait l’importance du sport et du mouvement, enceinte ou pas. Il arrive un stade de la grossesse où la pratique sportive habituelle, course à pied, vélo, danse… n’est plus tenable. La pratique du yoga prénatal s’avère une activité de substitution idéale.

Au programme, étirement, renforcement et détente. Les postures sont simples mais les sensations sont bien présentes. Le confort de la future maman est primordial, les postures s’adaptent à l’aide de coussin et de bloc. La respiration accompagne toujours le mouvement et procure une agréable sensation de bien-être.

2. Le yoga prénatal pour apprivoiser son nouveau corps

Les changements physiques sont nombreux pendant la grossesse. Le ventre qui s’arrondit au fil des mois entraîne des déséquilibres posturaux à l’origine de maux de dos. Il est alors important de conserver une musculature tonique et souple.

De même l’équilibre se voit perturbé car le centre de gravité change, cet aspect est également abordé lors des cours de yoga prénatal. La femme enceinte est souvent plus essoufflée et doit gérer ses efforts pour ne pas ressentir de malaise, c’est pourquoi il est important d’apprendre à la future maman à respirer pour faire de la place pour son bébé et libérer son diaphragme.

3. Le yoga prénatal pour soulager les maux de grossesse

La grossesse s’accompagne de désagréments qui peuvent être soulager par le yoga prénatalLes reflux gastriques, les problèmes de circulation, de transit, la fatigue, les nausées en sont des exemples. Il existe heureusement des exercices répondant à chacune de ces problématiques et ainsi permettre de diminuer ces symptômes là où les médicaments sont proscrits.

Exemples :

    • La posture du demi-pont pour détendre la région cervico-dorsale

    • La posture du cobra pour soulager les douleurs d’estomac

    • La posture de la flèche, pour lutter contre la fatigue

4. Et le bébé dans tout ça ?

En yoga prénatal, notamment dans la méthode de Gasquet l’accent est mis sur la respiration, une respiration spécifique qui permet entre autre de faire de la place pour son bébé. Pratiquer le yoga prénatal et aussi un moyen d’établir ou renforcer cette connexion mère/ enfant grâce à une relaxation en fin de cours.

Enceinte, prendre du temps pour soi c’est aussi prendre du temps avec son bébé.

Retrouvez les cours de yoga prénatal au centre Anima !

Partager l’article
Table des matières
Vous voulez rejoindre une équipe de professeurs, de coachs et thérapeutes et la grande équipe du centre Anima ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles dans la même catégorie

Ne rien manquer des actus Anima